253 milles et une nuit

Reporters du large · novembre 23, 2018 · Route du Rhum 2018 · 0 commentaires

« Vendredi matin, 9h50 heure française. Il fait nuit noire pour moi, et il y a une magnifique lune qui fait que l’on y voit quasiment comme en plein jour. Je suis à 253 milles de la Guadeloupe, l’alizé souffle entre 15 et 22 nœuds, et ça avance bien. Evidemment le moral est bon à bord de Newrest – Art & Fenêtres. »

 

« J’ai eu des lignes de grains assez compliquées en début de nuit, où le bateau s’est arrêté à plusieurs reprises, et j’avais du mal à m’en dépêtrer, mais là j’ai un ciel plus propre avec un alizé plus régulier ça permet de marcher à une allure convenable »

 

Fabrice Amedeo vise toujours d’atteindre la pointe nord de l’île samedi en début de journée (heure locale), avec un franchissement de ligne en début de soirée, toujours pour la Guadeloupe, donc aux premières heures de dimanche en métropole.

 

« Il fait beau, il fait chaud, je commence à avoir quelques Sargasses, donc je fais un peu attention et il faut de temps en temps relever les safrans. Des petits signes qui disent que c’est bientôt la fin du voyage et qui font plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>