A moins de 1 000 milles du Horn

Reporters du large · janvier 12, 2017 · Vendée Globe · 1 commentaires

Le Sud livre son dernier tableau à Fabrice Amedeo qui fera ses adieux aux mers australes le week-end prochain. En ce jeudi, le skipper de Newrest-Matmut pointe désormais à moins de 1 000 du cap Horn et attend le renforcement du vent qui passera du Sud-Ouest au Nord-Ouest dans la journée. Une dépression qui va venir le cueillir et l’accompagner vers la sortie…

 

« Je suis à moins de 1 000 milles du cap Horn ! Ce sont les premiers mots de Fabrice Amedeo ce matin et ils résonnent comme ceux d’un enfant à quelques jours de Noël, tant ce passage est attendu par le bizuth. Il poursuit ensuite : « Le baromètre commence à descendre. La dépression m’arrive dessus pour m’accompagner jusqu’au Horn. J’ai vraiment retrouvé l’atmosphère des mers du Sud ; il fait gris, froid, il y a du vent… Je vais empanner bâbord amures d’ici peu et derrière, il faudra tirer des bords pour aller jusqu’au cap. Je devrais l’atteindre dimanche au petit matin ».

 

Interrogé sur ses objectifs en amont de son premier Vendée Globe, le skipper de Newrest-Matmut ne faisait pas mystère de ses intentions. Pour lui, le contrat à remplir était clair : boucler la boucle en navigant proprement et en partageant son tour du monde avec le plus grand nombre. A quelques jours de son premier passage du cap Horn, s’il sait que la route est encore longue pour arriver jusqu’aux Sables d’Olonne, il a aussi conscience d’avoir d’ores et déjà écrit de jolis chapitres. Mais l’approche du mythique promontoire génère chez lui des sentiments mêlés : « Je ressens à la fois un soulagement et de la satisfaction à l’idée de sortir des mers du Sud, de l’excitation à l’idée de passer le Horn pour la première fois, mais aussi un peu d’appréhension à l’idée de pointer mon étrave dans cette zone réputée pour sa difficulté ».

1 Comments:
  1. Bravo Fabrice pour ce bon parcours que tu fait depuis le début avec une sagesse exemplaire, je te suis à chaque pointage depuis le départ, qu’importe la place que tu feras à l’arrivée mais maintenant tu fait parti parmi les plus grand marins , surtout réalise ton rêve de gamin (boucler cette course immense qu’est le Vendée globe)
    A bientôt aux Sables

    PIOGER Gerard · janvier 12, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>