Au sud du Sud…

Reporters du large · janvier 11, 2017 · Vendée Globe · 4 commentaires

Après 66 jours de course depuis le départ des Sables d’Olonne, Fabrice Amedeo se prépare, d’ici à la fin du week-end prochain, à faire ses adieux aux mers du Sud. Mais en attendant, il poursuit son apprentissage et sa découverte, admettant non sans humour qu’il y est enfin à l’aise ! Fait remarquable, positionné par 56° Sud, jamais le skipper de Newrest-Matmut n’a été aussi Sud de tout le parcours. Comme s’il fallait aller au bout de ce monde si étranger aux terriens…

 

Le Vendée Globe a, une nouvelle fois, livré un de ses petits « miracles » hier, en permettant à Fabrice Amedeo et Arnaud Boissières de naviguer bord à bord dans l’océan Pacifique. Une rencontre toujours étonnante à l’échelle du Globe, et forcément rassurante, qui a ravi les deux marins. « C’est vraiment sympa d’avoir pu croiser Arnaud, nous nous bagarrons bien et nous échangeons beaucoup, confirmait le skipper de Newrest-Matmut ce matin. J’ai fait route toute la journée d’hier sur une trajectoire Sud-Est le long de la Zone d’Exclusion Antarctique. Depuis quelques heures, j’ai plus d’air, je suis passé sous petit gennaker. La transition entre le grand spi et le petit gennaker s’est faite à la faveur d’un départ au tas ». Un incident sans gravitée mais qui l’a obligé à consacrer de précieuses minutes à remettre de l’ordre à bord et a vu le marin de La Mie Câline regagner quelques milles. « Je suis relativement content parce que je progresse vite et bien, poursuit le bizuth. J’avance entre 13 et 16 nœuds tout le temps. Je suis par 56° sud, c’est à dire plus Sud que le cap Horn qui est par 55° Sud. Par ailleurs, le point le plus Sud du parcours est à 57°… Je n’en suis pas loin et il fait très froid. Mais je commence à me sentir plus à l’aise dans les mers du Sud ! Ca doit être mon côté intello… Il me faut un peu de temps pour comprendre les choses ». Si l’apprentissage a pu lui sembler parfois un peu long, gageons que tout sera très vite effacé, sitôt la porte de sortie franchie : « Le cap Horn est toujours prévu pour dimanche et selon le timing ça peut-être chaud. Je peux avoir jusqu’à 40 nœuds au moment de mon passage. Mais ce sera momentané et assez court. Je vais aller me replonger dans les cours de Jean-Yves Bernot sur le sujet, histoire d’éviter les bêtises… ».

4 Comments:
  1. Sympa de faire un peu de chemin avec Arnaud. Très bonnes révisions cher skipper intello!

    Karina Morel · janvier 11, 2017
  2. Ici on compte les fuseaux horaires et y’en a plus beaucoup ! Allez Fabrice !!

    Provost ERIC · janvier 11, 2017
  3. Bravo pour la perf, bravo pour les vidéos drôles, super positives et pour la play list. A part black M, je prends tout !! Les video font partie du rituel familial après dîner, certaines sont plus attendues que d autres, dont les tiennes. Bravo aussi pour ton dernier bouquin, offert a mon mari pour Noël. Tres chouette même avec 2 coquillettes repérées. Bon Horn et bon retour surtout. Jusqu au bout !

    Patty · janvier 11, 2017
  4. Cap sur le Horn avec les encouragements de tous ceux qui te suivent assidûment ! Il y a de la fébrilité dans l’air ! On scrute les cartes, on relie les récits de cap hornier ! On tente d’imaginer ton état d’esprit en ces instants uniques ! 👍👍✨

    Brénice · janvier 12, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>