De retour en Bretagne depuis une semaine et demie, Newrest – Art & Fenêtres a dû laisser passer une série de dépressions avant de pouvoir être mis au sec le temps de la trêve hivernale. En attendant, l’équipe technique a pu avancer en commençant à désarmer le bateau à flot. A la faveur d’un lundi pluvieux mais sans vent, Fabrice Amedeo et son team ont saisi un créneau pour procéder à la sortie d’eau ce matin et mettre le monocoque à l’abri au sein des locaux de l’écurie Gitana à Lorient. Pendant les trois mois à venir, les techniciens vont procéder à un chantier de fiabilisation et d’optimisation en vue du Vendée Globe, le rendez-vous majeur de l’année 2020 !   Peu de temps après avoir mis Newrest – Art & Fenêtres au sec, Fabrice évoquait le programme de la période qui s’ouvre : « L’objectif du chantier qui débute ce lundi est d’apporter un peu d’optimisation et beaucoup de fiabilisation en vue du Vendée Globe. Nous allons notamment travailler sur tout ce qui est électronique et informatique, mais aussi démonter les différents éléments du bord pour les renvoyer chez les fournisseurs afin de procéder à une révision complète. Nous allons apporter quelques […]
Read More
Si sur le plan sportif, l’année 2019 de Fabrice Amedeo aura été marquée par une belle montée en puissance et soldée par une place dans le Top Dix sur la Transat Jacques Vabre, à l’heure des bilans, les compteurs sont également au vert dans les autres domaines. Ainsi, pour une première année qui avait autant valeur de test que de découverte, l’installation du capteur océanographique a donné entière satisfaction et permis de lancer une collaboration solide et durable avec les partenaires scientifiques. Avec 9000 milles dans son sillage et deux transatlantiques en guise de parcours d’étalonnage, le monocoque Newrest – Art & Fenêtres a parfaitement accueilli le capteur à bord et délivré les premières données.   En cette année 2019, à un an de sa deuxième participation au Vendée Globe, Fabrice Amedeo a donc fait le choix, en tant que citoyen et en tant que marin, de mettre son programme de navigations et de courses au service de la Science en se dotant d’un capteur océanographique destiné à effectuer des relevés de salinité, de CO2 et de températures en surface.  Un engagement fort également porté par ses partenaires Art & Fenêtres, Onet et Éléphant Bleu et expliqué par le navigateur : […]
Read More
C’est l’heure du retour en Bretagne pour Fabrice Amedeo et Matthieu Milliot. Ce jeudi, en fin de matinée, Newrest – Art & Fenêtres viendra s’amarrer au ponton de Lorient-La Base et non à La Trinité-sur-Mer son port d’attache. La raison à cela est simple, dans quelques jours, le foiler entrera en chantier pour le traditionnel check-up hivernal. Heureux d’arriver, les deux hommes partis du Brésil le 19 novembre dernier, viennent de vivre une transatlantique extrêmement riche en enseignements. Après seize jours de mer, Fabrice admet volontiers avoir encore gagné en connaissance de sa monture et avoir renforcé son envie de retrouver les mers du Sud et le Vendée Globe l’année prochaine. De son côté, le capteur océanographique, installé avec le soutien d’Éléphant Bleu et Onet, a parfaitement rempli son office et s’apprête lui aussi à partir en révision après cette première phase d’utilisation.   Quelques heures avant les retrouvailles avec la terre, Fabrice revenait sur ce convoyage retour et détaillait tous les bénéfices à en tirer : « Les deux premiers tiers du parcours correspondaient au retour du Vendée Globe avec les alizés d’hémisphère Sud, le passage de l’équateur et les alizés d’hémisphère Nord. Donc même si c’était un peu l’été, c’était […]
Read More
Newrest-Art & Fenêtres est passé sous la barre des 900 milles avant l’arrivée dans son port d’attache de La Trinité-sur-Mer. Jeudi matin, Fabrice Amedeo et Matthieu Milliot, son compagnon de route sur ce convoyage retour du Brésil, devraient rallier la Bretagne Sud et en terminer ainsi avec une transatlantique complexe mais riche en enseignements. Rythmée par des conditions très variées, cette navigation se sera révélée un parfait entraînement pour le marin qui prendra le départ de son deuxième tour du monde en solitaire l’année prochaine. Dans quelques jours, il pourra faire relâche le temps d’une trêve hivernale, mais d’ici là, il reste un atterrissage breton à négocier…   Ce lundi, Fabrice, manifestement heureux de la manière dont se déroule ce convoyage entre Salvador de Bahia et le Morbihan, faisait le point sur la situation actuelle et les prochaines étapes avant l’arrivée : « Nous sommes à 850 milles de l’arrivée. Le bateau avance bien, depuis les Açores nous avons fortement accéléré. Nous sommes à la limite entre une dorsale anticyclonique et une dépression. Nous sommes vraiment en bordure des deux systèmes et la mer n’est pas trop épouvantable. Le vent est relativement soutenu mais sans plus, nous avons 20-25 nœuds. Ce sont des […]
Read More
A quoi sert l’échantillonnage de bouteilles d’eau salée réalisé pour l’IFREMER  sur le retour de la TJV ?   Un procédé pour quantifier la marge d’erreur des données thermo-salines collectées. En septembre dernier, Fabrice Amedeo installait à bord de son IMOCA, grâce à ses partenaires Onet et Eléphant Bleu, un capteur océanographique SubCTech ayant vocation à mesurer température, salinité et CO2 sur son trajet. Sur son convoyage retour, Fabrice a accepté d’effectuer en plus des relevés du capteur, un échantillonnage de micro-bouteilles d’eau salée, ayant vocation à renseigner la communauté scientifique sur la marge d’erreur des données récoltées. «  Pour un physicien, ce qui est très important c’est de comprendre les valeurs et leur marge d’erreur »  explique Thierry Raynaud, notre référent scientifique à l’IFREMER. L’échantillonnage sert à apporter une correction aux données de salinité et de température collectées par le capteur océanographique. Ou dit plus simplement:  1) les algues dans l’eau encrassent le capteur 2) ce phénomène s’appelle la biossalissure ou fooling en anglais 3) cela vient altérer l’exactitude des données collectées par le capteur océanographique 4) en échantillonnant des bouteilles d’eau océanique pendant le trajet, cela permet de savoir quelle concentration d’algues était présent à l’instant T, donc quelle marge […]
Read More
Parti de Salvador de Bahia il y a quasiment une semaine, Fabrice Amedeo progresse à bon rythme sur la route du chemin du retour vers la Bretagne. Accompagné d’un médiaman, le skipper de Newrest – Art & Fenêtres a laissé le Pot au Noir dans son sillage en fin de week-end et en profite désormais pour allonger la foulée. Les images du bord témoignent d’une belle entente entre les deux hommes qui mettent à profit cette navigation pour parfaire la technique de prises de vues aériennes grâce au cerf-volant ; un système que le solitaire embarquera sur le prochain Vendée Globe, comme il l’avait déjà fait lors de son premier tour du monde. Entraînement grandeur Nature, ce convoyage est également l’occasion d’étalonner le capteur en vue, une fois encore, de le calibrer pour la grande boucle océanique de 2020.   Profitant de conditions de navigation favorables, Fabrice faisait, ce lundi, un retour sur ces derniers jours de navigation : « Nous avons eu un début de transat un peu compliqué. Il a fallu sortir des côtes brésiliennes avec pas mal de vent mou, c’était un peu galère. Ensuite, nous avons attaqué un tronçon assez rapide dans les alizés d’hémisphère sud. C’était magique, avec […]
Read More