Après le franchissement de l’équateur hier, autre cap notable aujourd’hui pour Fabrice Amedeo et Giancarlo Pedote qui sont passés sous la barre symbolique des 500 milles avant l’arrivée à Salvador de Bahia. Mais le fait marquant du jour, ce sont également les retrouvailles avec l’ami Cali (Arnaud Boissières), le compagnon de route du skipper de Newrest – Brioche Pasquier sur le dernier Vendée Globe. A la faveur d’un grain, nos marins ont fondu sur le duo qu’il forme avec Manuel Cousin, jusqu’à l’avoir désormais en visuel, à 2 milles en latéral, et même jusqu’à prendre l’avantage d’un fil au dernier pointage. De quoi donner le moral aux deux hommes qui profitent pleinement d’une situation dont ils savent qu’elle pourrait ne pas durer à l’approche des côtes brésiliennes.   « Nous avons repris 30 milles à Cali depuis hier ! annonçait un Fabrice Amedeo très satisfait ce lundi. Tout a débuté hier après-midi, quand nous avons eu un grain qui nous a permis d’être assez rapides pendant une heure. Nous avons eu plus de vent que Cali et Manuel Cousin qui étaient plus à terre. Nous n’avons rien lâché cette nuit avec Giancarlo et nous nous sommes relayés à la barre. Résultat, ce […]
Read More
A chaque jour son événement marquant sur cette Transat Jacques Vabre 2017. Hier, Fabrice Amedeo et Giancarlo Pedote se débarrassaient, non sans soulagement, d’un Pot au Noir particulièrement tenace. Aujourd’hui, nos deux marins naviguent la tête en bas, dans l’hémisphère Sud, après avoir passé l’équateur il y a quelques heures. Pas de bizutage à bord, les deux hommes ayant à leur actif sept passages de la fameuse ligne à eux deux dans ce sens… et un dans l’autre pour le skipper de Newrest – Brioche Pasquier qui l’avait franchi avec bonheur dans le sens du retour vers Les Sables d’Olonne lors de son Vendée Globe. Autre fait notable en ce dimanche, des conditions météo idylliques qui ont de quoi faire rêver. Il n’y a pas à dire, les marins sont des hommes heureux…   « Il fait beau et chaud ! lâchait Fabrice Amedeo ce matin. C’est la partie que j’aime bien sur ces courses : une mer turquoise, un grand soleil et des poissons volants. Nous allons passer au Nord de Fernando de Norhona dans l’après-midi. Nous avançons désormais au près débridé, nous avons accéléré sensiblement par rapport à hier. Nous sommes revenus sur Cali (Arnaud Boissières) mais nous savons que sur […]
Read More
Bonne nouvelle en ce dernier samedi en mer sur l’Atlantique, Fabrice Amedeo et Giancarlo Pedote ont bel et bien fait leurs adieux au Pot au Noir et retrouvé des conditions de navigation propices à gagner sur la route vers le Brésil. Au près, les marins de Newrest – Brioche Pasquier savourent le fait de s’être sortis de cet épisode délicat, mais constatent, non sans une certaine frustration, que leurs prédécesseurs ont logiquement fait un petit break en retrouvant de la vitesse avant eux. D’ici quelques heures, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès devraient couper en vainqueurs de la catégorie Imoca, la ligne d’arrivée à Salvador de Bahia. Une victoire méritée pour ceux qui étaient donnés favoris au départ du Havre. Pour nos deux marins, il faudra vraisemblablement attendre la nuit de mardi à mercredi (heure française) pour mettre, enfin, pied à terre…     « Nous sommes tout juste sortis du Pot au Noir, nous sommes donc plutôt contents en ce samedi, confiait Fabrice Amedeo en fin de matinée. En revanche, nous sommes un peu frustrés parce que deux gros nuages nous ont fait perdre du terrain sur Arnaud Boissières et alors que nous n’étions plus qu’à 9 milles de lui hier, […]
Read More
Combatif et déterminé, Fabrice Amedeo était en grande forme ce vendredi, à l’heure du rendez-vous téléphonique quotidien avec la terre. Et pour cause… Non seulement d’ici peu de temps, la torture du Pot au Noir ne sera qu’un souvenir, mais à y regarder de près, les écarts avec la concurrence, inchangés hier, ont évolué dans un sens très favorable ces dernières heures. Ainsi, les 32 milles de retard concédés à son ami des mers du Sud, Arnaud Boissières, se sont-ils aujourd’hui mués en 9 petits milles qui laissent entrevoir une très belle fin de course à bord de Newrest – Brioche Pasquier.   « Nous sommes de retour dans le match ! lâchait Fabrice Amedeo. Nous avons fait une jolie nuit en nous rapprochant de Cali (Arnaud Boissières). Nous nous sommes bien repris et ça nous permet une fin de course intéressante. Nous ne sommes pas encore morts dans cette course ! Nous pouvons encore en mettre un derrière… Nous continuons à nous relayer avec Giancarlo et à faire des quarts de 2 heures pour bien nous reposer. Nous avons encore pas mal de nuages noirs qui déversent leur eau la nuit, il faut rester vigilants. Nous n’allons pas vendre la peau de […]
Read More
Ca repart doucement pour Newrest – Brioche Pasquier qui aura, dans quelques heures, laissé le Pot au Noir dans son sillage. Même si les vitesses affichées sur la cartographie n’ont encore rien pour affoler les compteurs, loin de là, au moins Fabrice Amedeo et Giancarlo Pedote retrouvent-ils peu à peu les moyens d’avancer sur la route vers Salvador de Bahia. Véritablement livrés aux affres de la zone de convergence intertropicale, les deux marins ont vécu une nuit difficile, capricieuse… éreintante ! Une épreuve sur laquelle Fabrice est revenu ce jeudi, lors d’une conversation téléphonique avec la terre…   « Nous avons connu une nuit agitée et lente ! Nous sommes vraiment dans le Pot au Noir. Je crois que des quatre que j’ai vécu, c’est vraiment le pire de tous. Nous avons eu entre 1 et 5 nœuds de vent toute la nuit, avec 3 à 4 heures entre 1 et 1,5 nœud. Nous nous sommes relayés à la barre pour attraper la moindre risée. C’était très très fatiguant ! Nous sommes à 50 milles de Yoann Richomme (Vivo a Beira) et Alan Roura (La Fabrique). Nous n’avons donc rien repris, mais rien perdu non plus. Romain Attanasio (Famille Mary – Etamine du Lys) […]
Read More
Il avait laissé quelques signaux remarquables jouer les comités d’accueil mardi matin, mais depuis hier soir, le Pot au Noir a officiellement ouvert ses portes à Fabrice Amedeo et Giancarlo Pedote. Passage obligé dans cette descente vers le Brésil, la zone de convergence intertropicale est LA rencontre toujours redoutée par les marins. Nuages, grains violents, épisodes sans vent, ses artifices sont nombreux pour mettre les nerfs à rude épreuve. A bord de Newrest – Brioche Pasquier, le duo sait qu’il va lui falloir faire preuve de vigilance et que le moment le plus délicat de la négociation s’annonce pour ce soir. En attendant, penchés sur l’étude des positions et des classements, nos marins commencent à évoquer un sentiment partagé entre la satisfaction de bien faire avancer la machine compte tenu des circonstances, en ayant réussi finalement à ne pas laisser la concurrence s’échapper totalement… et cette petite frustration de ne pas pouvoir être plus au contact.   Contacté ce mercredi, Fabrice Amedeo, d’une voix toujours enthousiaste, dressait un état des lieux : « Ca ne va pas trop mal pour nous ! En regardant ce matin les écarts avec nos concurrents du départ comme Alan Roura ou Arnaud Boissières, je me suis dit […]
Read More
Neuf jours de course déjà dans le sillage de Fabrice Amedeo et Giancarlo Pedote qui poursuivent leur descente vers le Sud, au large de l’Afrique. Alors que les leaders de la classe Imoca sont actuellement entrain de négocier leur sortie du Pot au Noir, les marins de Newrest – Brioche Pasquier, du fait du retard concédé suite à la perte de leur spi, commencent à en sentir les signes avant-coureurs. Un passage délicat auquel ils se préparent non sans une certaine philosophie, comme l’expliquait Fabrice en fin de matinée…   « Nous sommes bâbord amures et nous filons tout droit, plein Sud, vers un Pot au Noir assez haut et épais. Nous commençons déjà à en sentir les prémices avec des alizés très perturbés qui nous annoncent une partie pas très simple. Il faut encore attendre 36 heures. Mais comme nous préférons voir le verre à moitié plein, nous avons tendance à nous dire que ça risque d’être un peu la loterie pour tous et que ça pourrait, pourquoi pas, nous permettre de réduire l’écart avec nos concurrents directs. En attendant, sous un ciel un peu gris nous continuons à faire avancer la machine et Giancarlo met à un point d’honneur […]
Read More