Chantier dense et productif à bord de Newrest – Art & Fenêtres

Reporters du large · mars 13, 2019 · Transat Jacques Vabre · 1 commentaires

Le chantier du monocoque Newrest – Art & Fenêtres se poursuit à Lorient,  dans le hangar du Team Banque Populaire qui l’héberge depuis décembre et son retour de Guadeloupe. Ces dernières semaines, l’équipe technique s’est chargée de l’entretien annuel « classique », en démontant tout ce qui peut l’être à bord : winchs, safrans, vérin de quille, mise à nu du mât… Graissage, vérification chez le fabriquant, tout a été passé au crible. Un schéma habituel que sont venus renforcer deux autres sujets de taille pour Fabrice Amedeo et le team…

 

En décembre dernier, Newrest – Art & Fenêtres avait fait son retour dans les eaux bretonnes pour une mise au sec méritée. L’oiseau blessé après la casse du bout dehors pendant la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, avait en effet besoin d’une bonne cure de remise en forme hivernale. « En plus de l’entretien courant annuel, il a fallu réparer et repeindre la coque qui avait souffert pendant la Route du Rhum, explique le skipper. D’autre part, nous n’avons pas refait notre bout-dehors à l’identique. Nous avons profité de cet incident pour nous rapprocher de la conception des bout-dehors des nouveaux IMOCA, ce qui va nous permettre d’installer simultanément deux voiles d’avant et ainsi gagner en efficacité lors des manoeuvres en solitaire ». 

Après une première année de navigation, les enseignements tirés sont également venus se manifester sous la forme d’un autre gros chantier, celui du remplacement de la casquette, cet « abri » extérieur qui permet au marin de rester protégé quand il est à la barre. Une modification jugée nécessaire dans la perspective, entre autre, d’un retour dans les mers australes à l’occasion du prochain Vendée Globe. Plus haute, pour s’adapter à la taille du marin, et couvrant d’avantage l’arrière du cockpit, la nouvelle casquette a été dessinée par le cabinet Guillaume Verdier et fabriquée par JPS et les équipes de Nicolas Groleau à La Trinité-sur-Mer. Yvon Berrehar, directeur technique du team Newrest – Art & Fenêtres, revient sur ce chantier : « Nous avons enlevé totalement la casquette d’origine pour en greffer une nouvelle. L’idée est d’apporter une protection optimale à Fabrice et un peu plus d’espace à l’intérieur, pour plus de sécurité et plus de confort. Une fois ceci terminé, nous remettrons le bateau à l’eau, dans les premiers jours d’avril ». L’heure du retour à l’entraînement sonnera alors pour Fabrice Amedeo.

 

1 Comments:
  1. fabrice les vacances avec la famille – cela change des mers du sud – bon courage pour les courses à venir – georges –

    larcher georges · mars 13, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>