Coup de frein

Reporters du large · novembre 24, 2016 · Vendée Globe · 2 commentaires

Changement d’ambiance sur l’Atlantique sud. Une bulle anticyclonique est en effet venue rebattre quelque peu les cartes au sein du peloton. Rien de radical pour autant, mais un coup de frein a affecté la progression des marins, à commencer par celle de Fabrice Amedeo qui a peiné à aligner plus de 10 milles dans la nuit. En tête du peloton, le skipper de Newrest-Matmut a fatalement été le premier à s’arrêter, voyant revenir ses poursuivants et se faisant même dépasser par Louis Burton.

 

Les jours se suivent et ne ressemblent pas forcément pour la flotte du Vendée Globe. Ainsi, Fabrice Amedeo a-t-il vu sa moyenne chuter depuis hier, subissant une bulle anticyclonique générée par la dépression accrochée par les leaders. Résultat, un regroupement s’est opéré, et le skipper de Newrest-Matmut navigue désormais à vue avec Kojiro Shiraishi, le Japonnais. « J’ai connu une nuit pas facile mais ça aurait pu être pire, confiait Fabrice ce matin au téléphone, avec une voix teintée de fatigue. J’aurais pu me retrouver tout seul derrière. J’ai dû faire 10 milles en tout et pour tout, et passé 2 à 3 heures à l’arrêt. J’ai tout juste dormir une heure depuis hier. Dans ces conditions, il n’est évidemment pas possible de confier la barre au pilote. Je me suis battu pour avancer. La calmasse a commencé hier en fin d’après-midi. J’ai essayé de l’éviter mais j’ai fini par rester coincé dedans. Elle est statique. Le vent est très erratique, il y a de gros nuages et il faut empanner régulièrement pour essayer de s’en sortir ». Des heures meilleures s’annoncent pour le marin, mais en attendant, il lui faudra s’armer de patience et rester philosophe.

2 Comments:
  1. Faire la moue car dans la molle. On nous l’avait jamais faite, celle-là !!! lol. Lutaud Léna, je préférerai le voir en veste de 1/4 et capuche jaune fluo, ça voudrait dire que… mais surtout ça nous donnerait moins envie d’être à leur place. 😉 Fabrice attend impatiemment la dépression, nous, on essaie de ne pas tomber dedans. hahaha ! Allez Fabrice, tout vient à point à qui sait attendre. 😉 Take care and take it easy, Mate !

    karine garnier · novembre 24, 2016
  2. Le temps est plus long quand on va moins vite…. allez allez fais pas la grimace tu vas en sortir de cette pétole soudaine. Un homme averti en vaut deux, alors sans doute tu ne te feras pas piéger 2 fois ! Quitte le parking et reprend donc l’autoroute au plus vite, c’est tout le bien qu’on te souhaite, au moins pour ronfler un petit coup ! Allez ! Espoir et bon vent ! Bises et a plus avec une meilleure mine 😉

    Piapia · novembre 24, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>