Fabrice Amedeo cap-hornier : « Un grand moment de ma vie ! »

Reporters du large · janvier 16, 2017 · Vendée Globe · 14 commentaires

Il s’était fixé trois objectifs en prenant le départ du Vendée Globe : saluer le cap Horn pour la première fois de sa vie, boucler la boucle et partager l’aventure de son premier tour du monde avec le plus grand nombre. A 2h40 (heure française) la nuit dernière, Fabrice Amedeo a franchi le « cap dur » après 70j 13h 38min de solitude, 23j 13h 06min après le premier, Armel Le Cléac’h. Un moment très fort pour le marin de Newrest-Matmut qui, journaliste dans une rédaction parisienne il y a encore quelques mois, récolte aujourd’hui les fruits d’un long travail. Un immense moment de bonheur et une récompense amplement méritée !

 

« L’impression d’être à ma place… »

 

« J’ai passé le cap Horn ! » : les premiers mots de Fabrice Amedeo ce lundi n’appellent aucune explication, mais laissent juste s’exprimer une grande joie, mêlée de fierté et d’émotion intense. Ce rocher mythique qui annonce la fin imminente des mers du Sud et le retour en Atlantique, était attendu depuis plusieurs jours par le skipper de Newrest-Matmut. Un baptême qui s’est fait attendre, contrarié un temps par de très grosses conditions météo, infligeant au skipper et à sa monture des rafales à plus de 50 nœuds. C’est finalement la nuit dernière, à 2h40, que le bizuth est devenu cap-hornier : « J’ai vécu un grand moment de ma vie. Hier, j’avais 50 nœuds en approche du Horn, puis le vent a molli, il y avait cette lumière violette sur les montagnes de Patagonie, le Soleil qui se couchait. J’étais environ à 20 milles du rocher et quand j’ai vu ces montagnes, j’ai pris une claque ! C’était la première terre depuis le 7 novembre dernier et mon passage au cap Finisterre. Je n’ai jamais été aussi ému de voir la terre… C’était un grand moment ! Mon passage du cap Horn en lui-même a été magnifique avec cette Lune, le phare, le rocher… J’ai éprouvé une véritable sensation de plénitude et ce sentiment d’être en symbiose avec mon bateau, avec ce que je vivais, l’impression d’être à ma place… ». Un premier passage que Fabrice Amedeo a dédié naturellement à ses trois filles, Joséphine, Louise et Garance, ses partenaires et son équipe technique, Yvon Berrehar et Julien Romagne.

 

Sortir des 40èmes en fin de semaine

 

Le cap Horn dans son sillage, le skipper de Newrest-Matmut a donc fait son retour en Atlantique. Et s’il sait la route vers Les Sables d’Olonne encore longue, après plus de 70 jours de mer, il ne boude pas la symbolique : « Les mers du Sud ne sont pas encore derrière moi mais je suis en Atlantique et sur le chemin de la maison. Je vais passer à l’Est de l’île des Etats et également dans l’Est des Malouines avec une dépression sur la route et entre 35 et 40 nœuds de vent. On va se faire secouer mais on va aussi et surtout faire route au Nord. Je prévois une sortie des 40èmes pour la fin de la semaine ». A l’heure où les premiers concurrents en termineront avec leur tour du monde, Fabrice Amedeo ne sera pas loin de fêter les retrouvailles avec les alizés de l’hémisphère Sud, un pas de plus sur le chemin du retour.

 

Temps de passage de Fabrice Amedeo et Newrest-Matmut au cap Horn :

Lundi 16 janvier 2017, à 2h40 (heure française), en 70 jours 13 heures et 38 minutes, 23 jours 13 heures et 6 minutes après le premier.

11ème au classement de 15 heures le lundi 16 janvier, à 6903.5 nm de l’arrivée

14 Comments:
  1. On a ressenti votre grande émotion Fabrice, cela a dû être merveilleux de voir ce rocher magique au coucher du soleil, juste à temps. Ce week-end, un reportage sur la marine nationale dans les mers du sud est passé sur TF1. On a pu constater la folie et la monstruosité des vagues. Ils ont croisé Armel et Alex. Vraiment chapeau Fabrice pour avoir affronté une telle tempête! Et merci de nous faire partager un si grand bonheur! Bonne remontée!

    Karina Morel · janvier 16, 2017
  2. Un grand moment d’émotions partagé. Bravo et merci.

    Claire et Jeff · janvier 16, 2017
  3. splendide!!! la tempete comme si on y était, enfin presque…et le Graal qui se refuse un peu : le CAP HORN comme on le reve ,sa ligne claire nimbée de lumiére dorée ,
    et en plus tu avances vraiment bien et en plus tu as une mine superbe
    BRAVO! je connais des marins qui te suivent et t’admirent de là haut
    merci de nous faire partager ces hauts moments,

    marie Bernard · janvier 16, 2017
  4. Merci de nous faire vivre votre aventure en live ! Les hivers Vendée Globe sont pour nous juste merveilleux à suivre…nous quittons notre lit tout chaud et avons une pensée pour vous qui avez très peu de repos, nous nous attablons dans le calme pendant que vous, vous en bavez à chaque instant, dans le bruit et l’humidité…cela force l’admiration et le respect et quotidiennement nous avons une pensée pour vous qui vous dépassez à chaque instant. La vie ne mérite t’elle pas de se dépasser à chaque instant ? Bravo et merci de nous rappeler que le courage et la détermination sont des valeurs universelles !

    Piquet Karine · janvier 16, 2017
  5. Total respect ! It is just amazing ! Bravo Fabrice et MERCI pour ce beau moment.

    Christelle · janvier 16, 2017
  6. Que d’émotions partagées !!!
    Tu forces notre admiration.
    Et bravo, bravo, bravo … toute la famille vit à ton rythme .
    Continue à nous faire vibrer.
    Nous t’embrassons.

    Jean-Loup et Christine · janvier 16, 2017
  7. Félicitation champion on est fier de toi, tout Levallois est derrière toi. Maintenant c’est tatouage ou boucle d oreille 👂 quand on passe le cap horn. T as le temps d’y réfléchir, t as l atlantique à remonter.

    Jimmy · janvier 16, 2017
  8. Félicitations Fabrice… pour votre persévérance, votre passion et le partage de votre vécu en mer accompagné de magnifiques vidéos et musique.
    Gros merci du Canada où on vous suit au quotidien.

    Marie-Agnès Michaud · janvier 16, 2017
  9. Salut Fab,
    Quel plaisir de te suivre dans ton long voyage. Toujours fidèle à toi même plein de joie et de détermination malgré les efforts.
    Et voici le dernier Cap de passé et pas des moindres, je te souhaite du vent pour le reste de ton périple.
    Continue de nous apporter ta bonne humeur et de nous faire partager ton plaisir.
    Félicitation

    Sébastien Lardeux · janvier 17, 2017
  10. Bonsoir Fabrice,
    Vous avez passé le cap … le Cap Horn, admiration et félicitations pour le marin que vous êtes.
    Merci à l’homme de nous faire partager ces moments uniques dont on rêve en sachant que seuls quelques uns peuvent les vivre.
    Bon vent pour cette course solitaire et tellement suivie.

    Armelle · janvier 17, 2017
  11. Bravo cousin, nous sommes tous avec toi et fiers de toi et impatients de te revoir !
    Quelle apothéose ce Cap Horn : mille et un bravos et maintenant on garde la pose pour le reste de la Course car il reste encore des miles ! Bon, plus tellement je te l’accorde, juste un « retour » de Transat Jacques Vabre :)
    Profite et éclate toi et continue a partager avec nous les bons ( et les moins bons, mais plus rares…) moments de cette magnifique et courageuse épopée. Bises.

    PiaPia · janvier 17, 2017
  12. BRAVISSIMO….
    J ‘ai l’impression également de passer le Cap Horn, c’est Giga Top!!
    Bonne poursuite de la course
    Kenavo

    Bertrand EON · janvier 18, 2017
  13. Hum! Cap au Nord!

    Junior · janvier 19, 2017
  14. Félicitations. Tu vois la terre après plusieurs mois. On sent que tu es ému. Tu es fier. Nous le sommes aussi pour toi. Et certains dans la classe se disent que ça y est, tu es sur le chemin du retour vers ta famille….

    Les élèves de 4.3. du collège Georges Gironde · janvier 20, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>