Le Cap Vert en ligne de mire

Reporters du large · novembre 12, 2016 · Vendée Globe · 1 commentaires

L’Atlantique prend des allures de piste de luge en ce samedi matin. Sous petit gennaker, Fabrice Amedeo avale les milles à des vitesses oscillant entre 15 et 21 nœuds au gré des accélérations de sa monture. Le skipper de Newrest-Matmut a désormais le Cap Vert dans le viseur et fait preuve de vigilance dans sa descente, évitant de se laisser notamment griser par la vitesse et la puissance du bateau.

 

« Je suis sous petit gennaker, au portant un peu serré, en route vers le Cap Vert que je vais laisser à bâbord. J’ai 25 à 27 nœuds de vent et j’avance à 15 voire 21 nœuds dans les accélérations, confiait Fabrice Amedeo par téléphone ce matin. J’ai eu une nuit un peu agitée. J’étais sous grand gennaker hier soir avant de prendre trois grains successifs. Par prudence, je suis donc repassé sous petit gennaker vers 3 heures du matin… avant de renvoyer le grand, puis de repasser sous petit ! Je viens de finir la manœuvre ». S’il ne cachait pas une légère fatigue due aux évènements de la nuit et à la nécessité d’adapter sans cesse la voilure aux conditions, Fabrice se montrait toutefois satisfait de la vigilance et de la lucidité dont il fait preuve depuis le départ des Sables d’Olonne : « J’ai un peu laissé s’échapper Bertrand de Broc et Louis Burton, mais il faut que je reste en phase avec mes objectifs. Même si je sens bien que mon niveau de jeu ne cesse de monter, je ne dois pas m’enflammer. A ces allures et ces vitesses, la moindre petite casse peut engendrer de gros problèmes techniques, sans compter les risques liés à l’environnement extérieur. Cette nuit par exemple, il y a eu un croisement inattendu avec un bateau de croisière qui n’avait pas l’AIS. Cette rencontre qui aurait pu avoir des conséquences lourdes est venue me rappeler que la veille visuelle est aussi très importante ».

 

Prochain point de passage sur la route de Newrest-Matmut, le Cap Vert et un programme clair pour le skipper : « Aujourd’hui c’est tout droit en allant légèrement dans l’Ouest. Une fois passé le Cap Vert, ce sera la dernière ligne droite avant le Pot au Noir ». A l’heure où à terre chacun commence à penser au feu dans la cheminée, Fabrice Amedeo, lui, file vers l’été…

1 Comments:
  1. Plus complet ici. 😉 Allez Fabrice !!!!!!! Passer à l’ouest du Cap Vert pour éviter, encore, le dévent. Grosses manœuvres qui épuisent le bonhomme. Et ces immeubles flottants parfois inconscients… Allez hop, un bonbec et ça repart ! Vigilance, prudence et tactique pour négocier au mieux ce fameux Pot au Noir. Ménager le moral pour avancer loin, encore plus loin. Go go go Fabrice !!! Take care and take it easy ! Karine

    karine garnier · novembre 12, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>