Le lundi au soleil

Reporters du large · novembre 19, 2018 · Route du Rhum 2018 · 2 commentaires

La progression continue pour Newrest – Art & Fenêtres, cap à l’ouest sous les tropiques. « Ça fait deux jours que les moyennes sont tout de même un peu plus intéressantes. La trajectoire est plutôt intéressante aussi. » se réjouit Fabrice Amedeo

 

La tactique reste délicate sur un bateau qui n’a pas tout son potentiel « Je vais continuer ce bord tribord amure plein ouest en bordure de l’anticyclone jusqu’à cette nuit ou au plus tard demain matin, puis il va falloir empanner pour faire une route sud et se recaler vers les Antilles, la fameuse aile de mouette. On va jouer la courbure de l’anticyclone pour ne pas aller se mettre dans le vent mou, et ensuite empanner pour redescendre vers les Antilles. Moi avec mon J1, je ne vais pas faire un très bon angle, donc il faudra réempanner en arrivant pas très loin de l’arc antillais, plusieurs fois sans doute, mais en tout cas voilà, je pense que j’optimise la trajectoire et on peut difficilement espérer mieux par les temps qui courent. »

 

« Voilà sinon tout va bien : j’ai de l’eau à foison puisque mon désalinisateur marche bien, j’ai de la nourriture à foison parce que j’avais pris plein de choses en partant du Portugal – j’avais dû avoir le nez creux et imaginer que ça n’allait peut-être pas être si simple que ça la suite – donc je ne manque de rien »

 

« Je continue ma course, même si les précédents sont très loin devant, et les suivants sont loin derrière, ils peuvent toujours revenir ! On pourrait imaginer le scénario catastrophe puisqu’en fait moi je subis vraiment : je ne peux pas faire grand-chose, je n’ai pas de voiles de portant et je ne peux pas faire ce que je veux. Mais pour l’instant, je pense que je vais réussir à les maintenir à distance raisonnable sans avoir à trop transpirer d’ici la ligne d’arrivée »

 

« Un grand bravo à mes trois camarade Damien Seguin, Alan Roura et Stéphane Le Diraison qui se sont livré une belle bataille et arrivent en ce moment en Guadeloupe. J’aurais bien aimé être de cette bagarre. »

2 Comments:
  1. TU vas peutetre arriver ET la dinde de Thanksgiving sera Encore chaude! Bravo.

    CHM · novembre 19, 2018
  2. Bonjour,
    Je suis la maman d’un petit garçon de 7ans : John. Son instituteur de CE1 fait suivre la route du Rhum à ses élèves.
    Et chaque enfant de la classe a un skipper à suivre. Il se trouve que John vous suit, vous !
    Il est très fier de « son » skipper qui ne lâche rien, malgré les avaries sur le bateau. Très fier de dire, « il va pas gagner la course mais il est 12ème, il n’abandonne pas ! Il est courageux, même quand il n’a plus de gaz pour réhydrater ses hyophilisés !!! » Et, il faut regarder en boucle les petites vidéos où « Fabrice met la musique et fait la fête sur son monocoque »… Moi qui n’y connait rien en voile ( honte à moi qui suis presque Malouine!), c’est John qui m’apprends tout le vocabulaire . Il note tous les jours votre position en latitude et longitude sur son cahier route du rhum… jusqu’à votre arrivée jusqu’en Guadeloupe ( d’où est son papy)
    Bref tout ça pour dire que vous êtes comme un modèle pour lui. Jolie leçon de vie que vous donnez à mon fils. Alors pour ça Merci ! et bon courage …

    Ludvina Collet · novembre 20, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>