Ne pas regarder le classement… et ne rien lâcher !

Reporters du large · novembre 10, 2019 · Transat Jacques Vabre · 2 commentaires

C’est la dernière ligne droite pour Fabrice Amedeo et Eric Péron. Ce soir, dans la chaleur de la nuit brésilienne, demain matin en France, le duo coupera la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre. Une chose est sûre, après presque quinze jours de course, les hommes de Newrest – Art & Fenêtres pourront être fiers de leur parcours entre Le Havre et Salvador de Bahia. D’ici là, il ne faudra évidemment pas baisser la garde, rester vigilants pour anticiper les pièges liés aux retrouvailles avec la terre, à commencer par la reprise d’un trafic maritime plus dense. Contraints d’en finir en mode restriction d’eau à cause de la panne du dessalinisateur, les marins seront heureux d’arriver. Une question demeure : en quelle position couperont-ils la ligne dans la baie de tous les Saints ? Réussiront-ils à garder la huitième place qu’ils occupent depuis ce dimanche matin ? A terre, tous les regards sont vissés sur la cartographie… En mer, Fabrice et Eric se sont fixés une ligne de conduite : ne pas regarder le classement… et ne rien lâcher !

 

 

Dans une dernière liaison avec la terre avant la fin de cette course transatlantique, Fabrice Amedeo dressait un état des lieux du sprint final vers le Brésil : « Nous sommes toujours à fond le long des côtes brésiliennes, assez au large, à une trentaine de milles. Nous sommes sous petit gennaker et ça avance bien. Il fait beau, il fait chaud !

Nous ne regardons pas le classement parce qu’il peut encore se passer plein de choses. Nous restons concentrés sur ce qui se passe devant nous et nous ne regardons pas derrière. Nous sommes à fond ! Nous pensons arriver lundi matin à 5 heures (heure française), ce qui fera tard dans la soirée heure brésilienne. En attendant, la vie à bord suit toujours le rythme des quarts et tout va toujours aussi bien entre nous. Nous ne lâchons rien ! »

2 Comments:
  1. Bravo a vous deux. pour Fabrice rendez vous au vendée globe, je serai au départ.

    Gérard PIOGER · novembre 10, 2019
  2. Allez les gars, superbe transat, magnifiquement gérée, mille bravos félicitations, plus que quelques heures… Ca sent bon l’arrivée, vous avez toute notre admiration !!! « Ne rien lacher » telle est votre devise et on vous fait confiance pour l’appliquer jusqu’au bout. Bon vent et belle arrivée. Amitiés brijef

    Jef Brigitte · novembre 10, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>