Négociation anticyclonique

Reporters du large · février 09, 2017 · Vendée Globe · 2 commentaires

Quatre-vingt quinzième jour de course pour Fabrice Amedeo et les concurrents encore en mer sur cette huitième édition du Vendée Globe. A moins de 1700 milles de l’arrivée Newrest-Matmut est à la latitude des Canaries et fait route à l’Est pour contourner l’anticyclone des Açores. Une trajectoire qui peut sembler peu orthodoxe mais qui reprendra son cours normal pour pointer vers Les Sables d’Olonne d’ici à demain soir.

 

C’est l’un des paradoxes de ce tour du monde, et de la navigation à la voile en générale ; les derniers milles sont souvent les plus longs et la météo qui les accompagne oblige souvent à emprunter des chemins de traverse. Un constat que Fabrice Amedeo faisait ce jeudi : « Je suis bâbord amures, au près, en bordure de l’anticyclone des Açores. Je vais faire un cap un peu frustrant jusqu’à la mi-journée demain et ensuite ma trajectoire va s’incurver pour faire route vers le cap Saint-Vincent, avant une navigation le long des côtes espagnoles ». Demain donc, Newrest-Matmut mettra le cap sur la Vendée et son skipper abordera certainement son ultime semaine de solitude. Déjà à bord, les premiers signes d’un retour imminent dans l’hiver se font sentir même si la magie du large continue à opérer : « La mer est plate, la nuit dernière le ciel était magnifique, très étoilé. Le vent commence à forcir doucement. Ca fraichît un peu également, j’ai mis une polaire hier. On sent le retour assez proche à l’échelle de ce qu’on a fait. Il y a de l’excitation et de l’appréhension ». Ces craintes exprimées par Fabrice concernent essentiellement l’important trafic maritime qu’il s’apprête à retrouver. Une hausse de fréquentation que son comparse Arnaud Boissières retrouvera à l’évidence avant lui. Comme pour mettre fin aux dernières spéculations et ne surtout pas réduire cette belle rencontre océanique à un duel pour la onzième place, il terminait par ces mots la conversation du jour : « Arnaud bénéficie d’un meilleur angle et va continuer à accroître son avance d’ici à l’arrivée. Je crois qu’il faut se rendre à l’évidence, je n’arriverai pas à revenir sur lui, notre belle bataille est définitivement terminée. Mais honnêtement, cette douzième place me convient parfaitement et je suis très heureux de cette rencontre ».

 

2 Comments:
  1. 12ème place ce sera un très bon classement, qui plus est pour un bizuth!!! Vous êtes bon joueur avec Arnaud Boissière, quel bon esprit, c’est aussi ça la magie du Vendée Globe. C’est un très bel exemple pour nos enfants. BRAVO à vous pour ce que vous avez déjà accompli et aussi pour ce qui reste à venir…

    Virginie DVD · février 09, 2017
  2. Quelle force et quel mental, il te faut pour finir cette course ⛵ ! Dans de telles conditions, chaque jour est une victoire 🌟. Merci encore de partager cette aventure avec nous. A travers le récit de tes exploits ~ et tes désormais légendaires vidéos ;-)) ~ tu nous fais vibrer dans ce VG ! Reste optimiste et vigilant jusqu’a l’arrivée⚓, toute proche maintenant…Cap aux Sables, matelot!

    Virginie D · février 09, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>