« Sous grand spi, au taquet ! »

Reporters du large · novembre 05, 2019 · Transat Jacques Vabre · 0 commentaires

Après avoir laissé l’archipel du Cap Vert et les effluves terrestres dans leur sillage hier en fin de journée, Fabrice Amedeo et Eric Péron filent maintenant vers le Pot au Noir et ses caprices. Auteur d’une très belle trajectoire à l’Est, le duo de Newrest – Art & Fenêtres a joué « collé-serré » avec les dévents de l’archipel rendu notamment célèbre par la chanteuse Césaria Evora, réussissant à en tirer le meilleur parti. Un joli coup qui permet aux marins de revenir sur la concurrence mais ne les assurent pas d’un passage sans risque dans la zone de convergence intertropicale qu’ils devraient rencontrer en fin de nuit prochaine. Dans la moiteur atlantique, le suspense va monter d’un cran. Décidément, cette Transat Jacques Vabre tient toutes ses promesses.

 

Fidèle à son rendez-vous avec la terre, Fabrice évoquait ce mardi la situation du bord : « Nous avons flirté avec le dévent de l’île principale de l’archipel du Cap Vert. Nous sommes assez contents de notre coup parce que ça nous fait revenir sur les concurrents de devant. Nous sommes tous plus ou moins alignés en latitude, c’est assez intéressant sachant qu’en sortie de Pot au Noir, une position Est nous donne un meilleur angle de vent. Maintenant, il faut juste espérer que le Pot au Noir ne soit pas trop méchant à l’Est. Il fait gris, il fait très chaud et très moite à bord. C’est assez difficile comme conditions, mais on s’y fait. Nous allons atteindre le Pot au Noir en fin de nuit, nous sommes sous grand spi, au taquet et tout va bien à bord ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>