Tout droit dans les alizés

Reporters du large · février 01, 2017 · Vendée Globe · 3 commentaires

C’est la partie un peu « monotone » du tour du monde, celle qui permet toutefois aux marins d’engranger les milles et de faire du gain sur la route. Ce mercredi, à la faveur des alizés d’hémisphère sud, Fabrice Amedeo aura laissé dans son sillage Fernando de Noronha, cette île au large du Brésil, et pointe désormais à moins de 3500 milles de l’arrivée. Une bonne nouvelle pour le skipper de Newrest-Matmut dont les préoccupations sont naturellement de plus en plus tournées vers la négociation du Pot au Noir qu’il retrouvera en fin de semaine.

 

« C’est du tout droit dans les alizés en ce moment. Le vent est relativement stable, je m’occupe de bien faire marcher le bateau ». C’est un programme assez sobre et efficace que détaillait ce jour Fabrice Amedeo. « J’ai l’ile Fernando de Noronha par le travers. La corne du Brésil est un nouveau petit cap Horn que je franchis. Le fait d’avoir passé la barre des 3500 milles est également un nouveau cap symbolique. On commence à se rapprocher ». Mais si le skipper de Newrest-Matmut se rapproche effectivement dans une certaine mesure de l’arrivée, il réduit surtout l’écart qui le sépare de l’équateur qu’il devrait franchir dans le sens retour demain, et du Pot au Noir qui se matérialisera entre jeudi soir et vendredi matin. En attendant, Fabrice se réjouissait d’une rencontre inattendue intervenue hier, la première depuis longtemps : « J’ai dépassé un tanker et l’équipage m’a contacté à la VHF. C’était le premier contact VHF que j’avais depuis mes échanges avec Conrad Colman et Kojiro Shiraishi dans l’anticyclone de Sainte-Hélène sur la descente. En passerelle, ils avaient du mal à concevoir que je venais de France et que j’allais en France… »

3 Comments:
  1. Super bon courage le but approche bon vent

    patricia cauret · février 01, 2017
  2. « Ils avaient du mal à concevoir que je venais de France et que j’allais en France… » C’est vrai qu’il y a quand même quelque chose d’incroyable dans cette course et dans cet exploit que vous êtes en train de réaliser Fabrice! Bravo!

    Karina Morel · février 01, 2017
  3. Bonjour,

    Je suis coincée à la maison suite à une opération et je vous suis depuis le début du Vendée Globe. C’est une vraie grande aventure que vous vivez et c’est vraiment chouette que vous la partagiez avec le grand public avec vos vidéos (celles d’avant et après le Cap Horn sont ENORMES…) Continuez à nous faire rêver (même si ça n’a pas l’air facile tous les jours)! Bon vent et bonne mer!

    Pascale · février 02, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>