« Un début d’Indien un peu copieux ! »

Reporters du large · décembre 07, 2016 · Vendée Globe · 7 commentaires

Des dépressions qui se succèdent, un froid qui tétanise le marin, une humidité qui s’insinue partout… Pas de doute, Fabrice Amedeo est bel et bien dans le Sud. Pour son premier Vendée Globe, le skipper de Newrest-Matmut prend chaque jour la mesure d’une navigation dans ces zones inhospitalières et aborde les choses avec humilité et prudence.

 

Si Fabrice Amedeo est d’un naturel plutôt bavard, il est des jours où les sollicitations du bord ne lui laissent que peu l’occasion de s’étendre : « Je ne vais pas rester longtemps en ligne aujourd’hui parce qu’il faut que je renvoie de la toile. J’ai eu une nuit de dingue et j’ai fait le choix d’être prudent côté voiles. Je me suis fait rattraper par le front hier en début de soirée. J’ai essuyé une demie heure avec 40 nœuds de vent et des rafales à 44 nœuds. Derrière le front, j’ai eu le droit à la pluie, puis le vent a molli et enfin un ciel étoilé magique s’est dégagé ».

 

Des dépressions qui s’enchaînent et portent actuellement un lourd tribut à la flotte du Vendée Globe. Ainsi, Sébastien Josse, marin pour lequel Fabrice Amedeo avoue une réelle admiration a-t-il du abandonner ce matin, suite à une avarie de foil. Dans ces circonstances, il faut faire preuve de vigilance extrême et garder tous ses sens en alerte… ce qui n’est pas toujours évident compte tenu des conditions climatiques : « Entre ces successions de fronts et l’humidité du grand sud, il fait vraiment très froid. Je ne me suis pas endormi avant 4 heures du matin. Je crois qu’on peut dire qu’on a un début d’Indien un peu copieux. Je vais être tribord amures toute la journée et empanner en fin de journée. Il y a une nouvelle dépression qui arrive… Un front toutes les 48 heures c’est assez sauvage quand même ! »

7 Comments:
  1. Prudence Fabrice. L’indien n’est pas enclin à sortir le calumet de la paix en ce moment. Je suis tellement triste pour Kito et Sébastien, je ne voudrai pas l’être encore plus. Alors, vraiment et plus que jamais take care and take it easy, Mate !!!

    karine garnier · décembre 07, 2016
  2. Tiens bon,Fabrice! Les Devigne,McGurk sont tous avec toi.Bisous.Flo

    Devigne · décembre 07, 2016
  3. Courage Fabrice. Nous suivons ton périple jour après jour à Bfm avec les anciens du figaro. Tu nous épates. Amis jm

    Jean Michel salvator · décembre 07, 2016
  4. Oui, comme tu le dis, c’est « sauvage quand même » ces conditions de navigation. Pour mes pieds non-marins cela me semble même un euphémisme! Nous sommes tous accros aux nouvelles et on pense fort à toi. Surtout ne néglige pas trop le skipper
    Bizzzz de la tribu

    FHM · décembre 07, 2016
  5. S’il te plaît Eole sois clément avec Fabrice, ordonne à tes vents de souffler moins et mieux… Courage Fabrice! Karina Morel

    Karina Morel · décembre 07, 2016
  6. Courage Fabrice ! Ça va aller ! Rien que d’imaginer l’ambiance décrite , franchement Admiration et respect ! tiens bon ! Tu vas passer ! 👍✨

    Brénice · décembre 08, 2016
  7. Allez Fabrice, tiens bon !! Toute la rédac de Challenges admire ton talent et ton courage.

    Thiébault Dromard · décembre 08, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>