Une nuit digne du Pot au Noir

Reporters du large · février 13, 2017 · Vendée Globe · 9 commentaires

890 milles avant l’arrivée… sur le papier, Fabrice Amedeo est presque de retour dans son jardin. Mais sur le papier seulement ! Car dans les faits ce qui pourrait prendre la forme non pas d’une formalité mais d’un ultime tête à tête avec le large, a plutôt des allures de chemin tortueux. Il faut dire que la météo de ces dernières heures n’a pas épargné le skipper de Newrest-Matmut qui devra manifestement payer son dû jusqu’au bout, jusqu’à la libération attendue samedi matin au large des Sables d’Olonne.

 

C’est certainement le dernier lundi en mer sur son Vendée Globe et il en ira de même pour chaque jour de cette semaine. Mais considérer que la boucle est bouclée serait une grossière erreur tant il reste d’épineux milles à parcourir devant l’étrave de Fabrice Amedeo et que la météo paraît vouloir le mettre à l’épreuve… jusqu’au bout. « Les conditions météo sont vraiment contre moi et les prévisions ne sont pas en accord avec la réalité, confirmait ainsi le skipper de Newrest-Matmut ce matin, avant d’ajouter : « Je me suis fait rattraper par le centre d’une dépression, mais j’ai quand même réussi à faire une belle journée hier. Les fichiers nous faisaient rester dans la traîne de ce phénomène qui a notamment malmené Conrad Colman. Mais dans les faits, ce n’est pas du tout ce qu’il s’est passé. En lieu et place, j’ai eu le droit à une vraie nuit dans le Pot au Noir : entre 5 et 25 nœuds de vent, des bascules de 60°, des orages, des éclairs et une impossibilité totale de dormir. Pour couronner le tout, quand ça a fini par mollir dans la nuit, je me suis dit que j’allais envoyer le J1 et là, je me suis retrouvé avec une grosse poche en l’air. J’ai réussi à la déhooker, puis elle est tombée à l’eau. Au prix de pas mal d’efforts, j’ai réussi à la récupérer et à la renvoyer. Je me suis battu mais il n’était pas question de lâcher ! ».

C’est ce mercredi soir que Fabrice Amedeo devrait passer le Cap Finisterre, un dernier passage symbolique avant le retour aux Sables d’Olonne. A terre, il va encore falloir retenir son souffle quelques jours… plus que quelques jours !

9 Comments:
  1. Décidément jusqu’au bout c’est une épreuve et un combat de chaque instant. Gardez votre mental et nous espérons qu’il vous reste encore des forces pour faire ces derniers milles. Après ce parcours l’arrivée ne pourra être que plus belle et vous pourrez la savourer. Que le vent soit avec vous … Nous vous envoyons plein de courage et de bonnes choses. Faites très attention à vous et au bateau.

    Virginie DVD · février 13, 2017
  2. Bon courage Fabrice, tu tiens le bon bout !!
    Nous sommes à fond avec toi jusqu’à l’arrivée que toute notre famille attend avec impatience : un moment incroyable en vue. Merci, merci, merci !!!
    Jojo44 😊💕 et sa famille.

    Joséphine · février 13, 2017
  3. Bon courage Fabrice. Tu y es presque!
    Amicalement.
    François

    Cazals · février 13, 2017
  4. Wowwww Fabriiiiiiiiiiice !!!!! Jusqu’au boooouuuuuut!!!! Tu donnes toooouuuuut!!!!
    C’est un truc de dingue ce que tu fais! Tu lâches rien!
    Courage courage pour ce dernier cap à passer et la dernière « ligne droite » 🙃! On est tous avec toi!
    Je lâcherai ma larmichette si tout se passe bien jusqu’à ce we… 😊
    Et si ma santé me le permettait je serais en train de caler les derniers préparatifs pour monter te voir!
    Gros bizoox le couz’

    Marine · février 13, 2017
  5. Je croise les doigts et admire ton courage.Ne lâche rien et continue à te battre…..la victoire n’en sera que plus belle ! :-* Avec toute mon affection.Flo

    Devigne Florence · février 14, 2017
  6. Courage Fabrice tu y es presque…quel parcours incroyable !!!Luc

    triquet · février 14, 2017
  7. vous êtes formidable, vous forcez notre admiration par votre courage et votre volonté d’aller jusqu’au bout de votre rêve. Tenez bon, la fin approche .

    DRIOT Catherine · février 14, 2017
  8. pas de mots pour dire bravo et encore bravo.
    bientot la terre ferme
    je suis admiratif.
    simon.achille

    achille · février 14, 2017
  9. Quelle force mentale ! Ne rien lâcher. Plus rien ne pourra vous atteindre après une telle expérience. Bravo ! Et quelle belle leçon de bravoure vous nous donnez. Rappelez vous « tout ce quI ne tue pas rend plus fort ! » Allez courage. On est fier de vous.

    Christelle · février 14, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>